courte


courte

court, courte adjectif (latin curtus) Qui a peu d'étendue en longueur ou en hauteur en soi ou de manière relative : Une jupe courte. Des cheveux courts. Se dit d'un trajet qui dure peu de temps, ou d'une distance qui a peu d'étendue par rapport à une moyenne, à un autre trajet, à une autre distance : Passer par la rue du Chemin-Vert, c'est plus court. Qui a peu de durée ; bref : En hiver, les jours sont plus courts qu'en été. Qui a peu d'étendue, de longueur : Un exposé court. Un film court. Familier. Insuffisant en quantité, en valeur : Ses connaissances en histoire sont courtes. Qui est juste suffisant, qui est obtenu de justesse : Une courte victoire.court, courte (citations) adjectif (latin curtus) Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 Je n'ai fait [cette lettre-ci] plus longue que parce que je n'ai pas eu le loisir de la faire plus courte. Les Provinciales, 16e lettre court, courte (difficultés) adjectif (latin curtus) Orthographe 1. Être à court de. Toujours invariable : elle est à court d'argent ; ils ne sont jamais à court d'idées. Couper court. Toujours invariable : elles ont coupé court à la conversation. Tourner court. Toujours invariable : les choses ont tourné court. q Prendre de court. Toujours invariable : elle a été prise de court. Rester, demeurer court. Toujours invariable : elle est restée court. 2. Coupé court. Toujours invariable : elle porte les cheveux coupés court (avec un s à coupé). ● court, courte (expressions) adjectif (latin curtus) À courte vue, se dit d'un projet qui ne fait guère preuve de prévoyance. Avoir la mémoire courte, oublier vite des faits fâcheux ou des obligations. Avoir le souffle court, respirer de manière précipitée, sous l'effet d'un essoufflement, d'une émotion. Avoir la vue courte, avoir l'esprit borné, limité ; avoir peu de perspicacité. Familier. Court sur pattes, qui a un tronc, un corps important par rapport à la taille des jambes. Être court, dire ce qu'on a à dire en peu de temps ; être bref. Muscle court, nom donné à certains muscles en raison de leur trajet (court extenseur, court fléchisseur, court péronier, court supinateur, etc.). Os court, os constitué d'une enveloppe mince de tissu compact, qui entoure du tissu spongieux et dont les trois dimensions (longueur, largeur, épaisseur) sont sensiblement égales (os du carpe, du tarse, vertèbres). ● court, courte (homonymes) adjectif (latin curtus) cour nom féminin courent forme conjuguée du verbe courir courre forme conjuguée du verbe courre cours forme conjuguée du verbe courir cours nom masculin court verbe court adv court nom masculincourt, courte (synonymes) adjectif (latin curtus) Qui a peu d'étendue en longueur ou en hauteur en...
Synonymes :
- ramassé
- ras
Contraires :
- étendu
Qui a peu de durée ; bref
Synonymes :
- éphémère
- momentané
Contraires :
- éternel
Qui a peu d'étendue, de longueur
Synonymes :
Contraires :
- longuet (familier)
Familier. Insuffisant en quantité, en valeur
Synonymes :
- limité
Contraires :
- considérable

court, courte
adj., n. m. et adv.
rI./r adj.
d1./d De peu de longueur. La droite est le plus court chemin d'un point à un autre. Vêtement trop court. Ant. long.
d2./d (Afr. subsah., Djibouti, Liban) Syn. de petit (sens II, 1). Un enfant court pour son âge.
d3./d Qui dure peu. Une courte harangue. Syn. bref.
|| Avoir la mémoire courte: ne pas pouvoir, ou ne pas vouloir, se souvenir.
d4./d Peu éloigné dans le temps ou dans l'espace. échéance à court terme.
|| Avoir la vue courte: ne pas distinguer, ou mal distinguer, les objets éloignés; fig. manquer de prévoyance, de pénétration.
d5./d Insuffisant, sommaire. Un dîner un peu court.
rII./r n. m. Ce qui est court.
Spécial. Le court: les robes, les jupes, les vêtements courts.
|| Au (plus) court: par le plus court chemin; fig. par le moyen le plus rapide. Régler une difficulté en allant au plus court.
rIII/r adv.
d1./d En retranchant une certaine longueur de qqch. Attacher court un animal.
(Belgique) Trop court. C'est deux centimètres court.
d2./d Brusquement, subitement. S'arrêter, tourner court. Couper court aux discussions.
d3./d être à court de ou (Belgique) tomber à court: manquer, ne plus avoir de. être à court d'argent, d'arguments. Tomber à court de pain.
|| (Belgique) être à court d'haleine: ne plus avoir de souffle, être hors d'haleine.
d4./d De court: à l'improviste. Prendre qqn de court.
d5./d Tout court: sans rien ajouter de plus. Il l'aime bien, elle l'aime tout court.

1. court, courte [kuʀ, kuʀt] adj. et adv.
ÉTYM. 1640, adj.; cort, 1155; curt, 1080; adv., v. 1205; du lat. curtus « écourté, tronqué; (fig.) incomplet, insuffisant ».
———
I Adj.
1 a Concret. Qui a peu de longueur d'une extrémité à l'autre (relativement à la taille normale d'une chose, à l'idée qu'on s'en fait, ou par comparaison avec une autre chose). Petit; bas, étroit, mince. || Herbe courte. || Poils courts, cheveux courts. Ras.Robe courte. || Son habit est trop court. Étriqué, rétréci. || Corsage à manches courtes. || Manche plus courte que l'autre. || Rendre court, plus court. Accourcir, contracter (2.), couper, diminuer, écourter, raccourcir, réduire, restreindre. || Un texte court, un livre court (matériellement). → ci-dessous, 3. || Rendre un texte plus court. Abréger.
1 (…) les ouvrages les plus courts
Sont toujours les meilleurs.
La Fontaine, Fables, X, 14.
2 Tacite fait un ouvrage exprès sur les mœurs des Germains. Il est court, cet ouvrage, mais c'est l'ouvrage de Tacite, qui abrégeait tout, parce qu'il voyait tout.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXX, 2.
Jambes courtes. || Courte cuisse. || Bras trop courts. || Front court. || Nez court et plat ( Camus).Si le nez de Cléopâtre eût été plus court… (→ Changer, cit. 56).
(Êtres vivants). Vieilli ou littér. Qui est de petite taille. Petit (cour.). || Une personne courte. Bas, bref, courtaud, crapoussin, lourd, ragot, rond, tassé, trapu, ramassé. || Il est gros et court. Courtaud. || Avoir la taille courte : être de petite taille. || Court de taille, de bras, de jambes…
3 La trop courte beauté monta sur des patins.
Boileau, Épîtres, IX.
4 Il était court de stature, mais large de carrure (…)
Rousseau, Confessions, III, p. 167 (→ Contrefait, cit. 2).
5 Ce nain hideux était gros, court, ventru (…)
Hugo, Bug-Jargal, IV.
6 C'était un gros petit homme, chauve, court de bras, de jambes, de cou, de nez, de tout.
Maupassant, les Contes de la Bécasse, p. 209.
6.1 Enfin, ces hommes courts et chétifs, rehaussés en force sous le harnais et le casque, fondus par la discipline dans une minute d'amitié éternelle, passèrent, et il rentra dans son bureau signer des paperasses.
Drieu la Rochelle, la Comédie de Charleroi, p. 129.
REM. Appliqué aux personnes, court ne s'utilise que stylistiquement ou dans des emplois spéciaux. Il n'en va pas de même en français d'Afrique : || « Cet enfant est trop court pour son âge » (Zaïre; IFA). → Petit.
Manège. || Cheval court, dont le corps a peu de longueur du garrot à la croupe. Bouleux, brassicourt, court-jointé (dér.). || Cheval court de reins.
Anat. || Muscle court. || Os court, par oppos. à os plat et os long.
Le chemin est court. || La route est plus courte par la montagne. || La ligne droite est le plus court chemin d'un point à un autre. || Aller par le plus court chemin. Direct (Chemin, cit. 36).N. m. || Prendre le plus court. || Passez par là, c'est le plus court. || Couper au court.On dit aussi prendre au plus court, au fig. : prendre le moyen le plus rapide, le plus expéditif. || Le plus court et le meilleur, c'est…
6.2 Il va s'en aller, fiche le camp par le plus court, sombrer au milieu du parc en faisant un trou dans l'éclaboussement vert de grands jets de branches, et il sera sans doute un peu mort, malgré que cela le mette de mauvaise humeur.
A. Jarry, l'Amour en visites, I, Pl., t. I, p. 846.
6.3 Nous coupons au court à travers champs, vers Chalindry. Je connais les clôtures; j'irais les yeux fermés.
Bernanos, Sous le soleil de Satan, in Œ. roman., Pl., p. 168.
6.4 — Si c'est à l'hôpital que vous allez et si vous voulez couper au court, tournez tout de suite à droite et marchez jusqu'à ce que vous trouviez un restaurant à la façade peinte en bleu.
G. Simenon, Feux rouges, p. 161.
Loc. Tirer à la courte paille. Paille, cit. 9, 10 et supra. — ☑ Faire la courte échelle à quelqu'un.
Avoir la vue courte, ne pas voir de loin. Vue.Fig. N'avoir pas assez de prévoyance, de sagacité. || Un homme à courtes vues. Borné (cit. 23 et supra), étroit, obtus. || Des vues courtes : sans ampleur. || Politique à courte vue.
Cent francs, c'est un peu court.Le repas est un peu court : il n'y a pas assez à manger. Juste.Cuis. || La sauce est trop courte, il faut l'allonger.
b Abstrait. Insuffisant. || Avoir l'esprit court. Borné. || Son intelligence est un peu courte. || La science humaine est courte. || Son pouvoir, ses moyens sont trop courts pour cela (Académie).
2 Qui a peu de durée. Bref, éphémère, fugace, fugitif, intérimaire, momentané, passager, provisoire, temporaire, transitoire; et aussi fragile, périssable, précaire. || Trouver le temps court. || Les jours de l'hiver sont courts. || Une courte nuit d'été. || La vie est courte, de courte durée. — ☑ Fig. et fam. Vouloir la vie courte et bonne : mener joyeuse vie sans souci de santé.Un court moment. Apparition (cit. 4), échappée, instant, passade. || Maladie courte mais grave. || Le spectacle fut très court. || Avoir un court entretien.
7 Les plus courtes erreurs sont toujours les meilleures.
Molière, l'Étourdi, IV, 3.
8 Ces jours si longs pour moi lui sembleront trop courts.
Racine, Bérénice, IV, 5.
9 (…) si la vie est courte pour le plaisir, qu'elle est longue pour la vertu !
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, VI, Lettre 6.
10 Les hommes disent que la vie est courte et je vois qu'ils s'efforcent de la rendre telle.
Rousseau, Émile, V (→ Couler, cit. 17).
11 La vie est courte et l'art long !
Flaubert, Correspondance, t. III, p. 168 (→ Bien (1), cit. 110).
12 (…) un homme est impossible à supposer sans habitudes. Celui qui dit n'en pas avoir est tout simplement un esprit à mémoire courte…
E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 64.
13 La vie est courte mais l'ennui l'allonge. Aucune vie n'est assez courte pour que l'ennui n'y trouve pas sa place.
J. Renard, Journal, 5 mars 1906.
14 Ils passent leur temps à ruminer leur jeunesse, ils ne font que des projets à court terme, comme s'ils n'avaient devant eux que cinq ou six ans.
Sartre, l'Âge de raison, XII, p. 224.
Prov. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.
(1532). Fig. Avoir la mémoire courte : oublier très vite les choses. Vieilli. || Être court de mémoire (même sens).
3 (Discours, énoncé). Qui est peu développé. || Livre, récit, roman très court. Abrégé (cit. 2), bref, laconique, résumé, simple, sommaire, succinct. || Maximes courtes. || Exposé court mais complet. Concis (cit. 1). || Phrases courtes. || Lettre courte.
Loc. Pour faire court : pour abréger. Bref.
Être court (en parlant des personnes) : parler, écrire de façon brève.
4 Qui est rapproché dans le temps. a Loc. À court terme : pour un avenir rapproché. || Projets à court terme. || Crédit à court terme, à échéances rapprochées.
b Littér. Récent. || Être de courte noblesse.
5 Littér. Prompt, rapide. || Les moyens les plus courts pour réussir. || Le plus court expédient.
Loc. Courte honte. Honte, 4.
6 Qui est de fréquence rapide. || Rythme court. || Avoir l'haleine courte, la respiration courte, le souffle court : s'essouffler facilement et très vite.
Radio. || Ondes courtes.
———
II Adv. (tenir court, 1273).
1 De manière à rendre court. || Couper les cheveux court.
15 Ses cheveux frisottants, coupés court (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 92.
16 Des cheveux (…) coupés court et frisés.
Colette, Julie de Carneilhan, p. 6.
REM. Si court est accordé, il s'agit non plus de l'adverbe mais de l'adjectif.
17 (…) un homme très grand, très gros, aux cheveux coupés courts (…)
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, X, p. 182.
2 Rare. D'une manière brusque, rapide; brièvement. || « Ils rirent court » (Colette, Julie de Carneilhan, p. 10).
(XVe). Cour.Loc. Couper court (à un entretien), l'interrompre au plus vite. Absolt. || Couper court. || Couper court au mal : faire cesser le mal avant qu'il ne se propage.Vx. || Couper court à qqn (Académie), le quitter brusquement.
18 Je coupe court, parce que je ne veux point m'embarquer à vous dire les sentiments de mon cœur là-dessus (…)
Mme de Sévigné, 235, 6 janv. 1672.
19 Mon départ était le seul moyen de couper court à cette intrigue sans issue (…)
Th. Gautier, Mlle de Maupin, VII, p. 175.
20 (…) je pris le parti d'arrêter les frais et de couper court à la discussion.
Courteline, Petit historique de Boubouroche, p. 9.
Tourner court (en parlant d'une voiture qui tourne dans un très petit espace). Par ext. || Faire un brusque changement de direction. Fig. Passer d'une chose à une autre sans transition, et aussi s'arrêter brusquement dans son développement.
21 Réveil rapide. Les rêves tournent court.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XVII, p. 226.
22 Eh bien ! il a tourné court, il a cané, deux ou trois fois.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, II, IV, VI.
22.1 D'une part, son savoir et son goût tournent souvent court.
M. Yourcenar, Archives du Nord, p. 133.
Pendre qqn haut et court : pendre avec une corde courte, difficile à détacher. || Il a été pendu haut et court.REM. L'expression est devenue un simple intensif et équivalait à « pendre bel et bien ».
Arrêter court, net. || Arrêter court un cheval lancé au galop (→ Arrêter, cit. 7).
(1578, in D. D. L.). Demeurer, rester, se trouver court : manquer de mémoire, d'idées, d'esprit d'à-propos, de repartie. || Prédicateur qui reste court au milieu d'un sermon. || Demeurer court devant les objections, les arguments. Coi; (fam.) sec.
23 (…) je ne demeurerais pas court, si je voulais vous dire tous les sentiments que j'ai pour vous.
Mme de Sévigné, 252, 26 févr. 1672.
24 Jeannie, étonné, ouvrit la bouche pour répondre, et resta court d'un air penaud.
G. Sand, François le Champi, V, p. 57.
3 Tout court, sans rien ajouter d'autre. || Il s'appelle Durand de X ou Durand tout court ?
25 — (…) à ceux qui sont au-dessus de nous il faut dire « Monsieur » tout court. — Hé bien ! Monsieur tout court, et non plus Monsieur de Sotenville, j'ai à vous dire (…)
Molière, George Dandin, I, 4.
Brusquement, subitement. || S'arrêter tout court dans la lecture d'une lettre.
4 De court.Tenir qqn de court, le serrer de près; fig., lui laisser peu de liberté. Près.
26 Mme de Marsan ne fut regrettée ni des siens, ni de son mari qu'elle tenait de court (…)
Saint-Simon, Mémoires, 73, 203.
Prendre qqn de court, à l'improviste, au dépourvu; ne pas lui laisser de temps pour agir. || Pris de court, il n'a pu achever son travail.
5 (1556). À court, à court de. || Être à court d'argent, en manquer. Absolt. || Il ne put demeurer longtemps à Paris, il était à court d'argent (Académie). || Il s'est tu, à court d'arguments, d'idées. Faute (de).REM. On dit dans le même sens être court (adj.). Elles sont courtes d'argent. Cette forme, la seule admise par Littré, tend à vieillir, l'usage préférant être à court.
26.1 Elle est fort riche. Marsy est toujours à court d'argent.
Zola, Son Excellence Eugène Rougon, t. I, p. 87.
27 Que tout me paraît difficile ! J'avance pas à pas, peinant, à court de souffle, de joie, de ferveur.
Gide, Journal, 13 août 1927.
28 (…) Suarès continue encore de parler. Il n'est jamais à court.
Gide, Journal, Feuillets, p. 350.
28.1 Sophie avait réclamé de lui une cigarette, et, se trouvant à court, il avait partagé avec elle la dernière d'un paquet.
M. Yourcenar, le Coup de grâce, p. 217.
CONTR. Allongé, élevé, épais, grand, large, long; gros; durable, éternel, interminable, prolongé; abondant, pourvu, riche; diffus.
DÉR. Courtaud, courtement.
COMP. Court-bouillon, court-circuit, court-courrier, courte-queue, court-jointé, court-jus, court-noué, court-pendu, court-vêtu. — Écourter. — Raccourcir.
HOM. Cour, courre, cours, 2. court; formes du v. courir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • courte — court, courte (kour, kour t ; usage variable pour la liaison du t ; les uns disent : un kour espace de temps ; les autres : un kour t espace de temps ; au pluriel, même incertitude pour l s ; quelques uns disant : les kour espaces de temps ; plus …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • courte —    Le membre viril qui s’allonge si volontiers sous la douce pression d’une bouche ou d’une main de femme. On emploie ordinairement ce mot en mauvaise part, pour désigner une pine d’une longueur médiocre et qu’on ne suppose pas, sur ses… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • courte — [kuʀt(ə)] (adj. f.) pluriel : courtes …   French Morphology and Phonetics

  • courte-queue — ⇒COURTE QUEUE, adj. et subst. A. ZOOLOGIE 1. Adj. et subst. masc. Chien ou cheval courtaud, qui a la queue courte. Il [Ernest] montait, à l anglaise, une longue haridelle, courte queue, bien efflanquée (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 96). P. ext.… …   Encyclopédie Universelle

  • Courte Tête — Courte Tête[1] est un film français de Norbert Carbonnaux sorti en 1956 Sommaire 1 Résumé 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Courte-paille —  Pour l’article homonyme, voir Courtepaille.  Le fait de tirer à la courte paille, ou plus anciennement à la bûchette, est une méthode de tirage au sort qui est utilisée dans un groupe afin de sélectionner lequel de ses membres devra… …   Wikipédia en Français

  • Courte Paille —  Pour l’article homonyme, voir Courtepaille.  Le fait de tirer à la courte paille, ou plus anciennement à la bûchette, est une méthode de tirage au sort qui est utilisée dans un groupe afin de sélectionner lequel de ses membres devra… …   Wikipédia en Français

  • Courte tete — Courte tête Courte tête est un film français réalisé par Norbert Carbonnaux en 1956 Sommaire 1 Résumé 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Autour du film …   Wikipédia en Français

  • Courte tête — est un film français réalisé par Norbert Carbonnaux en 1956 Sommaire 1 Résumé 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Autour du film …   Wikipédia en Français

  • courte-pointe — ⇒COURTE( )POINTE, (COURTEPOINTE, COURTE POINTE)subst. fém. A. Couverture de lit doublée, remplie de coton ou de duvet et piquée. Courtepointe piquée, brodée; courtepointe de soie. Les pieds recouverts d une courte pointe de soie piquée (GAUTIER,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.